Sport : Disqualification de TP Mazembe par la CAF. Le TP Mazembe Englebert et Moïse Katumbi vont saisir la FIFA.

Publié le par nsango04.over-blog.com

 
 
 – De gauche à droite, Tshimanga Mwamba, premier vice président de la FECOFA, Moise Katumbi, président du TP Mazembe claude Nyamugabo, ministre de sport de la RDC ce 8/05/2010 à Kinshasa, lors d'un match de DCMP au stade des Martyrs De gauche à droite, Tshimanga Mwamba, premier Vice Président de la FECOFA, Moïse Katumbi, Président du TP Mazembe et Claude Nyamugabo, Ministre de la Jeunesse, Sports et Loisirs de la RDC. Le 8.05.2010 à Kinshasa, lors d’un match de DCMP, au stade des Martyrs

 

 

Après sa disqualification par la Confédération africaine de football (Caf) de la Ligue des champions de cette année alors qu’il venait d’accéder aux quarts de finale de l’édition 2011, le Tout Puissant Mazembe remet le dossier sur la table et va saisir la plus haute instance du football mondial, la Fifa, Fédération internationale de football association. C’est à Luc Misson, avocat belge spécialisé dans le droit du sport que Moïse Katumbi, président de Mazembe, a demandé de se saisir de l’affaire.
Rappel

 

Le 14 mai dernier, la Confédération Africaine de football décidait de disqualifier le TP Mazembe de la Ligue des champions, sa plus prestigieuse compétition interclubs.

Une décision qui est tombée comme une bombe dans l’opinion congolaise alors que Mazembe qui rêvait d’un troisième titre consécutif, venait d’accéder à la phase des poules (quarts de finale) au détriment du club marocain de Wydad de Casablanca.

 

La Caf reprochait au club de Lubumbashi d’avoir fait jouer le latéral droit Janvier Besala lors du match aller des huitièmes de finale de la C1 face à Simba SC de la Tanzanie (3-1,le 03 avril dernier).

 

Bien que convaincus que la décision de la Caf était injuste, les dirigeants de Mazembe se sont gardés de faire appel dans les trois jours après la notification comme le stipulent les règlements.

 

Ce n’était qu’une partie remise, car près d’un mois après, Katumbi Chapwe se décide d’aller plutôt à l’échelon mondial, à la Fifa.

 

Le Belge Luc Misson s’affaire déjà sur le dossier.

Dans un communiqué, l’avocat s’est déjà fait une idée: «Depuis le mois de mars 2010, Monsieur Besala n’évoluait plus au club de (l’Espérance) Tunis, son contrat avait été rompu et la Fecofa l’avait valablement affilié pour évoluer avec le club de Virunga (RD Congo).»

 

Le communiqué de poursuivre:

«Aujourd’hui, le club de l’Espérance considère que le joueur lui appartient toujours alors qu’il ne lui a plus payé le moindre salaire, ne l’a plus sélectionné et n’a pas non plus procédé à toutes les démarches utiles en vue qu’il ait un titre de séjour sur le territoire tunisien…»

Et, selon une source proche de la Fecofa, à Kinshasa, le 26 mai dernier, concernant ce dossier, la Fifa aurait adressé une correspondance à la Caf dans laquelle elle demandait à cette dernière toutes les explications sur le cas du transfert du joueur Janvier Besala.

Affaire à suivre.

 

 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article