Socièté : Festivités de Noël: l’ambiance morose dans plusieurs villes de la RDC

Publié le par nsango04.over-blog.com

Au coeur du grand marché de Kinshasa    
Au coeur du grand marché de Kinshasa

La ville de Lubumbashi, au Katanga ne connaît pas encore la grande ambiance, à la veille de Noël. Certaines personnes attribuent ce manque d’engouement au manque d’argent et à la hausse de prix de certains articles. Ce sont plutôt les vendeurs de produits alimentaires qui se frottent les mains.  

 


Dans plusieurs magasins de la ville de Lubumbashi  notamment ceux qui vendent les habits,  il y a plus de curieux que d’acheteurs, ont déclaré  certains vendeurs. Cela, malgré la présence des baffles installés devant les magasins distillant de la musique  pour attirer la clientèle.

 

Au marché central Mzee Kabila,  il n’existe pas non plus un grand engouement, a constaté radio okapi, notamment dans les rayons où sont vendus les articles dits de luxe dont  les habits, les chaussures et autres.

 


Devant certains étalages, les vendeurs se disputent les clients en proposant des prix revus à la baisse. Seuls les vendeurs des produits alimentaires se retrouvent. Les articles les plus visés sont les poulets sur pieds, le riz, les haricots et autres.

 

Par ailleurs, les éléments de la police de circulation routière sont disséminés sur toutes les artères de la ville de Lubumbashi afin de réguler la circulation  et prévenir ainsi les accidents.

 

Crise à Matadi

Dans la ville portuaire de Matadi, tout le monde parle, par contre, de la fête de Noël. Et bien évidemment l’ambiance est différente de celle des  années antérieures, selon des personnes  interrogées.

 

Cette année, on observe un engouement dans les grands centres. Du côté des vendeurs, c’est clair.  C’est la crise, se justifient-ils.

 
Pour leur part, certains parents interrogés, affirment qu’ils n’ont pas été payés.

Certaines entreprises, ajoutent les même sources n’ont pas donné cette année de gratification à leurs employés.

 

Par contre, les débits des boissons sont déjà pris d’assaut, affirment plusieurs sources concordantes. Les gens se réjouissent et c’est déjà la fête pour eux, malgré la crise.

Les populations de ces quartiers craignent de fêter dans l’obscurité.

«Nous sommes désespérés, nous ne croyons plus aux promesses de la SNEL. Nous savons d’ores et déjà, que nous allons passer les fêtes de fin d’année dans l’obscurité», ont témoigné les habitants du quartier Kimbwala.

Poches noires à Kinshasa

Certains quartiers de la ville de Kinshasa restent dépourvus d’ électricité, même à quelques heures de la Noël.


Au quartier Kimbwala, dans la commune de Mont Ngafula, par exemple, c’est au moins  cinquante avenues qui sont dans le noir depuis trois semaines. Les populations de ces quartiers craignent de fêter dans l’obscurité.

Commenter cet article