RDC. Election présidentielle de 2011. Le second tour, un passage obligé.

Publié le par nsango04.over-blog.com

Depuis le 6 décembre 2010 dernier, la République Démocratique du Congo, RDC, vit les derniers mois du premier mandat présidentiel de Joseph Kabila Kabange avant la tenue au courant de l'année prochaine des nouvelles élections générales.

 

A l'heure qu'il est, les différents candidats déclarés de même que les potentiels candidats à la magistrature suprême, peaufineraient encore chacun dans son QG, ses stratégies de campagne électorale qui s'annonce dure et sans merci.

 

Ici et là, nous observons que les uns et les autres se sont déjà jettés  dans une sorte de précampagne électorale sans le dire ouvertement. Chacun cherchant à sa manière de s'attirer d'avantage la faveur de l'électorat potentiel. Même le Président de la République n'a pas dérogé à cet état de chose.

 

En effet, le mercredi 8 décembre 2010 dernier, au Palais du Peuple, à l'occasion de son dernier discours sur l'état de la nation devant l'Assemblée Nationale et le Sénat réunis en congrès, tout en faisant l'apologie et  le panégyrique de ses actions ainsi que de ses oeuvres réalisées, il a de bonne foi reconnu entre les lignes que l'élection présidentielle de 2011 n'est pas gagnée d'avance. Il doit batailler dure comme fer afin de convaincre d'abord et ensuite de gagner. " Même si vous ne croyez pas à moi, croyez quand même à mes oeuvres ", a-t-il dit.

 

Ainsi, au régard de ce qui précéde et tenant compte des réalités sur terrain, il est certes vrai qu'aucun candidat à la Présidence de la République n'obtiendra la majorité absolue au terme du premier tour. N'en déplaise aux uns et autres chantres de tout bord.

 

Ainsi, il s'avère qu'aux élections présidentielles de 2011, le second tour est inévitable et incontournable.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article