Politique : Les leaders Ne Kongo pro la MP en disgrâce avec la base ?

Publié le par nsango04.over-blog.com

 Présidentielle 2011 : Kabila peut-il compter sur les leaders Ne Kongo ?

 



De plus en plus de voix s'élèvent mettant en garde le président Joseph Kabila contre la situation créée par un bon nombre de leaders Ne Kongo. Beaucoup de militants du PPRD/Bas-Congo sont déboussolés par les décisions qui sortent du secrétariat général de leur parti, notamment par la dernière trouvaille des Interfédérales. Et surtout le fait que la Coordination de l'Interfédérale/Bas-Congo ait été confiée à un nouvel adhérent, fut- il gouverneur de cette province.

Mors l'on s'interroge pour savoir si' ce coordonnateur maîtrise la doctrine de ce parti, ses stratégies et visions politiques. A l'analyse, ces militants considèrent qu'il y a réellement péril en la demeure. Et attendent la grand-messe que constitue le Congrès du PPRD qui débute ce vendredi 19 août 2011 à la Cité historique de la N'Sele pour corriger tous ces égarements pour que leur 'parti n'aille pas comme en 2006 vers une défaite déjà annoncée.

Ces appréhensions des militants du PPRD tiennent au fait qu'en 2006, le Bas-Congo était compté au nombre de provinces qui ont mal voté Kabila. Et pourtant, un Ne Kongo était Vice- président pour le compte du gouvernement dans le fameux schéma 1+4. A l'époque, ce mauvais score était considéré comme un vote-sanction Ne Kongo contre Kabila du fait d'avoir fait confiance, au niveau provincial, à des collaborateurs non acceptés par la population. Depuis 2010, il a été noté, lors notamment de la cérémonie d'échanges de voeux Ne Kongo, autour du patriarche Yerodia Abdoulaye Ndombasi, leur détermination à bien changer la donne et de travailler pour faire élire Kabila massivement par tous les Ne Kongo. Mais à l'approche de cette échéance 2011, et à la faveur de la sortie des déclarés tels que Tshisekedi à Lubumbashi, à Kinshasa et bientôt à Matadi et Boma, et Vital Kamerhe à Kimpese, Matadi et Boma la semaine dernière, des questions commencent- elles à être posées. Et l'on se demande si c'est la même population Ne Kongo-là qui votera encore pour Kabila.

Kabila doit ouvrir l'œil et le bon et se méfier

Les militants Ne Kongo du PPRD demandent alors au président de la République d'ouvrir l'oeil et le bon car il y a beaucoup de vendeurs de vent ! De la même manière que l'on parle des partis alimentaires, c'est de la même manière qu'il y a des leaders Ne Kongo qui font croire au Chef de l'Etat qu'ils vont le faire élire alors que la situation sur le terrain prouve le contraire.

Un autre fait qui dénote soit d'une volonté de positionnement ou d'un laxisme politique a été observé lors de la tournée de Vital Kamerhe dans le Bas-Congo. En toute logique, soutiennent les militants Ne Kongo du PPRD, il devait y avoir une activité politique idoine pour faire contrepoids. Mais les dirigeants provinciaux ont fait preuve d'un désintérêt coupable. Mais ils sont les premiers à décourager l'activisme politique d'autres membres du PPRD qui parlent au nom du président en cette période préélectorale en disant que ce n'est pas encore le moment. Et pourtant, Kamerhe et les autres ont aussi commencé la campagne.

Quand c'est un membre PPRD, ils dénoncent son opportunisme et sa volonté de se faire bien voir par la direction du parti. Pour la base Ne Kongo du PPRD, le comportement de ces dirigeants Ne Kongo est compris comme ambigu et comme une volonté manifeste de barrer la route à ceux qui galvanisent les électeurs à voter pour Kabila. Lors du Congrès, il sera temps de passer en peigne fin tout cela.

Commenter cet article