Sport : Victoire au goût amer de la RDC trois buts à zéro face à l'île Maurice.

Publié le par nsango04.over-blog.com

La troisième et dernière journée de la phase aller des éliminatoires de la CAN 2012 a vécu. A Kinshasa ce dimanche, les Léopards seniors messieurs de football de la RD Congo ont dominé leurs homologues de l’Ile Maurice sur le score sans appel de trois buts à brosse. Une victoire au goût amer, au mieux au goût d'inachevé.

 

 

 Les Léopards en séance d'entraînement au stade des martyrs avant le match

de dimanche dernier. 

  

La victoire est certes éloquente mais le public congolais s’attendait à un score beaucoup plus important que celui réalisé au terme de cette rencontre. Car, l'adversaire du jour n’était à la hauteur d'opposer une forte résistance au onze national Congolais.  On y trouve à peine  quelques individualités qui, du reste, n’ont pas inquiété le camp Congolais.

Les Congolais ont loupé là une opportunité de se créer un important goal-différence qui pourrait leur être très utile dans la suite  de la compétition. Ils ont tout de même fait l’essentiel en empochant les trois points.

 

Pour le match proprement dit, disons qu’il a été assez insipide et n’a pas été empreint de grands moments percutants. Le premier but est inscrit à la vingt quatrième minute sur penalty par Trésor Lualua Lomana de suite à une faute commise sur   Yves Diba Ilunga en plein rectangle fatal par le défenseur Mauricien, Bruno Ravina,. A la reprise, l’entraîneur Robert Nouzaret effectue deux changements : Issama Mpeko remplace Tshiolola Tshinyama et Kasusula Kilisho monte à la place de Mulemo Landry. Les Léopards prennent petit à petit l'ascendant sur les visiteurs et assiègent complètement leur  camp. Mais, fort malheureusement, très limités et moins percutants,  ils ne parviennent pas à pénétrer la zone défensive adverse pleine de monde ou même la contourner. C’est ainsi qu’ils vont procéder à des tirs lointains. C’est de cette manière que Matumona Zola Rum à la quarante huitième minute parviendra à inscrire le second but Congolais d’un tir à plus de trente mètres qui a surpris le gardien de but Mauricien.

 

Dès lors, les assauts des Congolais se multiplièront à un rythme effréné. L’un d’eux amène un autre penalty après la main d’un défenseur Mauricien sur un contrôle orienté de Trésor Lualua en plein rectangle fatal. Ce penalty est impeccablement transformé par Yves Diba Ilunga à la soixante neuvième  minute. C’est sur ce score demeurera inchangé jusqu'à la fin de la partie. Cette rencontre a laissé bon nombre des sportifs Congolais sur leur faim malgré la victoire.

 

 

                                                      – En bleu rouge ballon au pied, l'international Congolais Trésor Lomana Lualua mène une action dans le camp adverse ce 27/03/2011, lors de la rencontre RDC-Ile Maurice (score 3-0) Okapi Ph.John Bompengo
 En bleu rouge ballon au pied, l’international Congolais Trésor Lomana Lualua mène une action dans le camp adverse, lors de la rencontre RDC - Ile Maurice ( 3-0) du dimanche 27 mars 2011. Radio Okapi. Photo John Bompengo

 

 

 

 

Le Sénégal vainqueur in extremis du Cameroun un but à zéro

  

Dans le même groupe E, les Lions de la Teranga du Sénégal ont sué sang et eau avant arriver finalement à bout des Lions Indomptables du Cameroun, le samedi dernier, au stade Léopold Sedar Senghor, de Dakar, par un but à zéro. Le winning goal des Sénégalais  est arrivé durant les trois minutes additionnelles. Un but qui fit pleurer tous les Camerounais, qui, pourtant, n’ont nullement démérité.

  

  

  

Voici comment se présente le classement dans le groupe E au terme de la phase aller :

  

 
Team
MP
W
D
L
GF
GA
GD
Pts
Senegal
3
3
0
0
12
2
10
9
RD Congo
3
1
1
1
6
5
1
4
Cameroon 
3
1
1
1
4
3
1
4
Mauritius
3
0
0
3
1
13
-12
0

 

 

Le Botswana qualifié, l’Egypte en grande difficulté
 

A mi-parcours des éliminatoires de la CAN Orange Gabon-Guinée Equatoriale 2012, les jeux sont loin d’être faits. Si le Botswana, dans l’unique groupe à cinq équipes, a validé son ticket pour la phase finale, deux grands d’Afrique ont chuté. C’est sérieux pour le Cameroun qui s’est incliné à Dakar et qui comte désormais cinq points de retard sur le Sénégal. C’est très grave pour l’Egypte qui a subi, à Johannesburg sa deuxième défaite en trois sorties et qui ne compte qu’un seul point. Sauf à marquer les 9 points encore en jeu, il risque fort de ne pas aller défendre la couronne qui est sa propriété depuis 2006. 
Groupe A
Le Cap vert poursuit sa course en tête. Contre le Libéria il a remporté une deuxième victoires en trois matches et possède toujours un point d’avance sur le Mali difficile vainqueur à domicile du Zimbabwe grâce à un unique but de Cheick Diabaté après vingt minutes de jeu. Le Cap Vert se déplacera deux fois à Monrovia et à Bamako, le Mali également à Harare et à Monrovia, tandis que le Zimbabwe, distancé, jouera deux fois à domicile contre le Mali et le Libéria. Tout pourrait se jouer début septembre à l’occasion de Mali-Cap Vert.
Groupe B
Nul n’est jamais assuré de rien. Là où l’Ethiopie était allée s’imposer, la Guinée n’a pu marquer qu’un seul point et encore. Pendant plus d’une heure les Guinéens ont couru derrière Madagascar qui avait ouvert la marque par Yvan Rajaonarimana à la 17e minute. Les Guinéens n’ont égalisé qu’à la 80e par Djoulde Bah. C’est ce même Syli National qui avait largement gagné en Ethiopie. La Guinée reste encore en tête avec 7 points mais le Nigeria lui a repris deux points à la suite de sa victoire, à Abuja, face aux Ethiopiens, 4-0, deux buts de Peter Utaka dont le premier inscrit à la 35e seconde, sans doute le but le plus rapide de toutes les éliminatoires de la CAN, et les deux autres d’Ikechukwu Uche.
La Guinée va maintenant recevoir, coup sur coup, Madagascar et l’Ethiopie quand le Nigeria ira à Addis Abeba et Antananarivo, avant que les deux équipes ne soldent leur compte le 9 octobre en terre nigériane.
Groupe C
La Zambie n’a pas failli à la coutume. Elle n’a, depuis 35 ans, jamais été battue par le Mozambique et dimanche à l’Estadio da Machava l’histoire s’est prolongée avec une nouvelle victoire des Zambiens. Le deux buts de James Chamanga et Emmanuel Mayuka permettent aux Chipolopolo Boys de l’Italien Dario Bonetti de se porter en tête du groupe avec 6 points, deux victoires et une défaite. Mais si ce lundi à Bamako, la Libye domine les Comores, c’est la Libye qui sera en tête avec sept points devant la Zambie. En principe la qualification se jouera entre Libyens et Zambiens qui ont un rendez-vous très important en Zambie au début du mois de septembre. Tenu en échec par la Libye lors de la première journée puis battu par la Zambie, le Mozambique avec les trois points de sa victoire aux Comores ne paraît pas en mesure de jouer la première place.
Groupe D
On remet les compteurs à zéro car, à l’issue de la 3e journée les quatre équipes sont à égalité, quatre points chacune. La Centrafrique qui était en tête a réalisé un faux pas malheureux à Dar Es Salaam. Les Centrafricains avaient pourtant ouvert la marque dès la deuxième minute avant d’être rejoints au début de la seconde période et de perdre le point du nul pendant le temps additionnel. Et les Algériens qui étaient en queue de peloton ont pris trois points précieux sinon indispensables en battant à Annaba le Maroc grâce à un penalty d’Hassan Yebda réussi dès la cinquième minute du match. Lors de la seconde moitié des éliminatoires Marocains et Centrafricains joueront deux fois à domicile, Algériens et Tanzaniens se déplaceront deux fois. Nul ne peut dire qui sortira en tête début octobre. Le groupe est loin d’avoir délivré toutes ses surprises et sa vérité.
Groupe E
Le Sénégal a réussi le coup de trois. Après avoir battu la RD Congo à Lubumbashi puis Maurice à Dakar, il a remporté le match au sommet contre le Cameroun, grâce à un but marqué également pendant le temps additionnel par Demba Ba. Les Sénégalais, en dépit de leur très fort potentiel offensif, ont été constamment sous la menace des Lions Indomptables qui se retrouvent désormais dans une position extrêmement délicate avec un passif de cinq points. Le match, début septembre entre le Sénégal et la RD Congo décidera très vraisemblablement du verdict final car les Lions de la Teranga peuvent se permettre au mois de juin une défaite à Yaoundé qui leur permettrait encore d’avoir deux points d’avance sur le Cameroun.
A la faveur d’une victoire attendue face à Maurice mais grâce à deux penalties de Lomanana Lualua et Yves Diba Ilunga et un troisième but de Matumona Zola, les Léopards de la RD Congo pointent à la deuxième place, à égalité avec le Cameroun (4 points), mais avec une meilleure différence de buts. La RD Congo se déplacera deux fois lors de la seconde phase des éliminatoires, à Maurice et au Sénégal avant de recevoir, lors de la dernière journée, le Cameroun. Un parcours semé d’embûches avec en particulier ce déplacement à Dakar. La RD Congo a fait moins bien que le Sénégal et le Cameroun contre Maurice. Le Cameroun était allé gagner 3-1 à l’extérieur et le Sénégal avait passé 7 buts à la défense mauricienne.
Groupe F
Le Burkina Faso a respecté son plan de marche en remportant une facile victoire face à la Namibie. Il lui reste deux déplacements d’ici la fin des éliminatoires. Son match de la dernière journée à Banjul devant la Gambie sera décisif.
Groupe G
L’Egypte est dans de sales draps. Tenue en échec chez elle par la Sierra Leone, battue ensuite par le Niger, elle a subi sa deuxième défaite en trois sorties à Johannesburg sur un but de Katlego Mphela intervenu là encore pendant le temps additionnel. Les Pharaons sont bons derniers du groupe avec seulement un point. Il faudrait maintenant un effondrement de l’Afrique du Sud pour qu’elle aille défendre sa triple couronne l’année prochaine. L’Egypte n’est plus maîtresse de son destin car elle compte six points de retard sur l’Afrique du Sud qui, après son déplacement du mois de juin au Caire se déplacera au Niger avant de recevoir la Sierra Leone. Les Sud-Africains ont besoin de quatre points en trois matches. Le Niger mené 0-1 pendant 50 minutes, chez lui, par la Sierra Leone a maintenu le cap, en mettant à profit la dernière demi-heure pour inscrire trois buts. Il pointe toujours à un point derrière l’Afrique du Sud. Positionné en embuscade, il lui faudra maintenant rendre visite aux Sierra Léonais, recevoir les Bafana Bafana avant de terminer son programme au Caire. Comme l’Afrique du Sud, il voyagera encore deux fois. Entre ses deux déplacements, il recevra les Sud-Africains le 4 septembre pour un match qui pourrait être la finale du groupe.

Groupe H
Tranquillement les Eléphants de Côte d’Ivoire semblent s’acheminer vers Gabon-Guinée Equatoriale 2012. Ils ont remporté leur troisième succès d’affilée grâce à deux buts de Didier Drogba qui a d’abord égalisé après l’ouverture du score par Seidath Tchomogo, avant de faire la différence en deuxième période après un service de Kader Keita. Avec cinq points d’avance, on ne voit pas bien qui du Bénin, du Rwanda et du Burundi pourrait barrer la route aux Ivoiriens.
 
Groupe I
Trois buts signés  Prince Tagoe, Dominic Adiyiah et Ali Sulley Muntari ont confirmé que le Ghana, finaliste en 2010 en Angola entendait être présent sur la ligne de départ en 2012. Les Black Stars auteurs d’un faux pas à domicile lors de la deuxième journée contre le Soudan (0-0) ont remporté leur deuxième succès à l’extérieur et conforté leur différence de buts (6-0). Ils ont encore deux matches à domicile contre le Congo et le Swaziland avant de retrouver au bout des éliminatoires le Soudan, seule équipe à lui contester son leadership. Un Soudan qui a marqué trois fois face au Swaziland et qui est toujours au côté du Ghana avec une différence d buts très légèrement inférieure. Le dernier match entre les co-leaders, qui aura lieu à Omdurman, sera probablement la grande finale du groupe.
 
Groupe J
Vainqueur à Bissau 1-0 grâce à une réalisation de David Obua à la 22e minute, l’Ouganda se retrouve dans une position très avantageuse avec deux matches à domicile à venir contre la Guinée Bissau et, lors de la dernière journée, contre le Kenya pour un déplacement début septembre à Luanda. Derrière les positions sont resserrées après la victoire du Kenya sur l’Angola obtenue en toute fin de rencontre grâce au Milanais Macdonald Mariga. Mathématiquement les trois équipes sont encore en mesure de contester sa première place à l’Ouganda qui demeure quand même le favori pour la qualification grâce aux quatre points pris lors de la première moitié des éliminatoires à l’extérieur.
Groupe K
Le Botswana après son sixième match est assuré de figurer parmi les seize au Gabon et en Guinée Equatoriale, quelles que soient ses performances lors de ses deux dernières rencontres. Au pire il terminerait deuxième, place qualificative dans ce groupe à cinq équipes. Le Malawi avec 9 points (sept de moins que le Botswana) et la Tunisie avec 7 points sont dans la course pour l’autre place qualificative. Il leur reste encore trois rencontres pour faire la différence. Malawi-Tunisie début septembre sera sans doute le match décisif.

 

 

                                                                                        Ben BOMPUKU / L'Avenir / cafonline.

Commenter cet article