Sport : Retour en Belgique de l'ancien coach de DCMP Mohamed Nabi Nasredine.

Publié le par nsango04.over-blog.com

L’entraîneur Nabi Nasredine « Nash » rentre en Belgique
Par  Aimé katumba / Le Potentiel. Ben BOMPUKU.

 

 

 

L’entraîneur Mohamed Nabi Nasredine dit « Nash » est rentré en Belgique le samedi 16 juillet dernier après la résiliation du contrat qui le liait àDaring Club Motema Pembe, DCMP. La notification ne lui est parvenue  que le vendredi 15 juillet 2011 alors que la décision lui avait déjà été signifié verbalement il y a plus d’un mois à l’issue d’une réunion tenue avec le Comité de Direction du team vert et blanc.
Rappelons que Nabi Nasredine « Nash » avait  pris en main la direction technique du team vert et blanc le 1er avril 2011 après une série noire que connaissait l'équipe sur le plan  des résultats. Avant son arrivée, le DCMP avait  accumulé quatre défaites au championnat de l’Entente Provinciale de Football de Kinshasa, EPFKIN. Notamment, face à New Belor SC (2-3), à l'AS V.Club (1-2), à l'AS Dragons (1-2) et à l'US Amazone (1-2). L’équipe ne comptait alors que sept  points en huit matches livrés.
Le coach Nasha vite réussi à renverser la tendance en accumulant sept  victoires à l’EPFKIN, trois  au championnat national de football (Vodacom Super League) et deux en Coupe de la Confédération Africaine de Football, dont la qualification historique face à la formation Egyptienne d’Haras-el-Hodoud.
Contrairement à ce que veut accréditer une certaine opinion négative au sein du Comité de Direction du team vert et blanc arguant une insuffisance de résultats. Nous estimons que tout compte fait,  ce technicien est parti avec un bilan largement positif.
Sous sa direction, le Daring a joué quinze matches dont onze victoires, un match nul et trois défaites (une en Coupe de la CAFcontre Haras-el-Hodoud, au Caire, en Egypte).
Depuis son départ, le DCMP ne cesse d'enregistrer de contre performances, au mieux est en train de connaître une descente aux enfers. L’équipe ne parvient plus à marquer des buts. Tenez, en cinq matches d'affilée livrés à la Vodacom Super League, le Daring n’a inscrit même pas un moindre but. Sérieusement, la situation devient très inquiétante de la part d'une grande formation de la trempe de DCMP.
L’équipe n’a gagné que deux matches : contre Simba SC, en Coupe de la Confédération Africaine de Football, ainsi que  contre l’AS Mabuilu, au championnat local. Pendant ce temps elle a enregistré deux défaites : contre le FC Saint Eloi Lupopo et Sun shines Stars. Trois matches nuls : contre le TP Mazembe Englebert , le TC Elima et le FC MK.  
Pour les esprits lucides, le coach Nasha payé pour sa cohabitation difficile avec son premier assistant, le Congolais Andy Magloire M'futila. Ce dernier  bénéficiait de toute la confiance du Président du Comité de Coordination, Antoine Musanganya, qui du reste était allé le chercher pour ne pas dire, le prendre à Kigali, au Rwanda.
Pendant ses deux mois passés  à la tête de DCMP, le Président, Antoine Musanganya, a d'une manière laxiste et débonnaire, laissé libre cours aux intrigues et campagnes de déstabilisation de tout genre dont était victime le Belgo-tunisien, Mohamed Nabi Nasredine. Il sied de rappeler que le coach Nash était lié avec le DCMP jusqu’à la fin de la saison en cours.
L’équipe ne lui a payé jusqu'ici que les trois premiers mois, soit d’avril 2011 à juin 2011. Les deux parties doivent encore à travers leurs conseils, se mettre d’accord sur les modalités de rupture du contrat.
 

La formation de DCMP au stade des martyrs. Photo L'Avenir.

 

Commenter cet article