Sport : Le regret de Santos Muntubile pour Trésor Mputu Mabi

Publié le par nsango04.over-blog.com

Le sélectionneur congolais Muntubile Santos, rompu en qualité d’ancien capitaine des Léopards et pour avoir guidé l’équipe victorieuse de la première équipe victorieuse du CHAN, sait mieux que quiconque que la partie contre le Mali sera décisive. Mais il compte sur l’expérience de son groupe pour franchir le stade de la phase de poules et continuer à défendre son trophée, en espérant bien le conserver.  
 
Cafonline.com: Comment allez-vous aborder cette rencontre ? 
Muntubile Santos: « Comme toutes les autres avec la certitude que les Maliens feront le maximum pour nous battre, leur seule chance de se qualifier, ce qui est encore possible. L’adversaire est solide, nous devons rester sur nos gardes, d’autant qu’à défaut de se qualifier, le Mali cherchera à avoir la peau du champion, ce qui est tout à fait naturel ». 
 
Cafonline.com: Ce match constitue un véritable quitte ou double. Ce serait une grosse surprise si, après le Ghana, finaliste en 2009, la RD Congo détentrice du trophée, venait à disparaître prématurément ? 

Muntubile Santos: « J'ai parlé à mes joueurs à plusieurs reprises. Je leur ai demandé d’être très attentifs. Ils doivent prendre la situation en main, prendre l’initiative du jeu, conserver le ballon et bien verrouiller les espaces afin d’empêcher les Maliens de jouer ».    

Cafonline.com: Y a-t-il une pression particulière?

Muntubile Santos: « Il n'y a pas de pression différente de celle des autres Chaque équipe entre sur le terrain pour marquer les trois points. Notre force à nous c’est que, même si nous sommes dans un moins bon jour, nous avons une grosse expérience avec notre ossature à base de joueurs du TP Mazembe. C’est ce qui peut faire la différence. Ils savent mieux que quiconque gérer un match, tenir un résultat ».  

Cafonline.com: Les joueurs du TP Mazembe ont fourni tellement d’efforts depuis deux saisons qu’on se demande si certains de ses joueurs ne sont pas au bout du rouleau ? 
Muntubile Santos: « C’est vrai qu’ils ont beaucoup donné avec les marathons de Ligue des champions, les championnats et Coupes nationales, les deux Super Coupes, la Coupe du monde des clubs, sans compter l’équipe nationale. Je suis très savons que certains de mes joueurs sont fatigués après une saison mouvementée. Mais j'ai travaillé sur leurs capacités tactiques et conditionné les esprits contre lui. Ils ont joué environ 65 matches par an. C’est un rythme infernal. Alain Kaluyitukadioko n’est pas dans sa meilleure forme, n’a pas trouvé ici son efficacité habituelle, mais je ne désespère pas. Je leur demande encore un effort. L’enjeu est de taille. Ce serait formidable de conserver notre couronne ». 
Cafonline.com: Trésor Mputu avait joué un rôle décisif en 2009. Il purge encore l’année de suspension que lui a infligée la FIFA. Son absence a-t-elle affecté le rendement de l’équipe ? 
Muntubile Santos: « Certainement, Mputu est un grand joueur, indispensable et il est difficile de joueur sans lui. Il peut marquer ou faire marquer. C’est la marque des grands joueurs. Il est souvent imprévisible. C’est important d’avoir dans son équipe un tel joueur qu’on ne trouve pas à chaque coin de rue. Sa présence nous aurait fait énormément de bien au Soudan ». 
 Cafonline.com: Que pensez-vous du niveau de la compétition?

Muntubile Santos: « Il est plus élevé qu’il y a deux ans et pourtant on est passé de huit à seize équipes. La Tunisie, l'Algérie, l'Afrique du Sud et la Côte d'Ivoire ont évolué à un très bon niveau mais je crois que c’est l’ensemble du tournoi qui a démontré jusque là que le football africain était en gros progrès. Je rappelle que ce sont des joueurs qui évoluent chez eux, dans leurs compétitions nationales et qui n’ont pas tous une expérience internationale, si minime soit-elle. Franchement je peux dire que je suis surpris de la qualité de football pratiqué ici ». 
 
Cafonline.com

Commenter cet article