Sécurité : RD Congo. Une "centaine d'hommes" ont participé à la tentative de coup d'Etat contre Joseph Kabila.

Publié le par nsango04.over-blog.com

 

Selon une source onusienne, la tentative de coup d’État de dimanche à Kinshasa a mobilisé une centaine d’hommes qui ont mené un assaut simultané en deux points de la capitale congolaise. Les détails de la tentative de coup d’État contre le président congolais (RDC) Joseph Kabila dimanche à Kinshasa commencent à émerger.

 

Loin d’être une attaque désespérée et peu organisée, l’assaut ressemble plutôt à une offensive de grande ampleur. Selon une source onusienne citant des responsables congolais de sécurité, la tentative de coup d’État a été menée par « une centaine d’hommes » répartis en deux groupes qui ont dirigé une attaque simultanée contre la résidence présidentielle de la Gombe et le camp militaire logistique de Kokolo, dans le quartier Lingwala. L’attaque a eu dimanche vers 13h30 (12h30 GMT).

 

Lourd bilan

 

D’après cette source, ce sont dix assaillants qui ont été tués pendant la bataille par la Garde républicaine tandis que cinq militaires congolais ont perdu la vie lors de l'attaque du camp.

Le bilan officiel, actualisé par le ministre congolais de la Communication Lambert Mende lundi, fait état de sept assaillants tués et « plus d'une trentaine » de personnes arrêtées « dont 16 dimanche et plus dans la nuit de dimanche à lundi ». Il n’a pas confirmé la mort des cinq militaires du camp.

 

Lambert Mende a précisé que les assaillants étaient armés de fusils kalashnikov, de lance-roquettes RPG 7, ainsi que de machettes et de flèches. Selon lui, un garde républicain, grièvement blessé, est entre la vie et la mort.

Lundi, la vie semblait avoir repris son cours normal à Kinshasa, où les patrouilles de la Garde républicaine ont disparu.

 

(avec AFP)

 

Commenter cet article