Religion : Les évêques catholiques s'interrogent sur les retombées du point d'achèvement.

Publié le par nsango04.over-blog.com

 

 – Quelques évêques catholiques de la RDC (archives) Quelques évêques catholiques de la RDC au nombre desquels le Cardinal Laurent Monsengwo(archives)

Les évêques du Comité permanent de la Commission épiscopale nationale du Congo (Cenco), sont en session de formation du 18 au 19 février, à Kinshasa, pour comprendre les tenants et les aboutissants de l’effacement de la dette extérieure congolaise dans le cadre de l’initiative PPTE (Pays pauvres très endettés).  A l’issue de cette formation, la Cenco compte formuler des recommandations pour contribuer à la lutte contre l’appauvrissement dû à l’endettement.

Ces recommandations seront soumises à l’appréciation de l’assemblée ordinaire du Comité permanent des évêques qui s’ouvre lundi 21 février prochain.

L’abbé Léonard Santedi, secrétaire général de la Cenco explique l’importance de cette démarche:

«Les évêques, en tant que pasteurs informés réellement par des experts qui sont venus de la Banque mondiale, de la Banque centrale, ont voulu comprendre les enjeux du point d’achèvement de l’initiative PPTE, et mais d’abord aussi féliciter le gouvernement et tous ceux qui ont contribué pour que notre pays atteigne ce point d’achèvement pour pouvoir apporter aussi, comme pasteurs, une réponse par rapport à la situation sociale très difficile de notre peuple. Et voir comment se doter d’un plan stratégique global pour lutter efficacement contre la corruption, qui est un combat incontournable si nous voulons réellement que notre pays réponde aux besoins de sa population.»

Et selon l’abbé Santedi, l’Eglise catholique congolaise a déjà tout un programme de la lutte contre la corruption, notamment à travers son document publié en 2009 et intitulé «La justice grandit la nation», et par sa Commission Justice et paix.

 

 

 

 

Commenter cet article