Religion : Le dialogue interreligieux passe par le respect des différences.

Publié le par nsango04.over-blog.com

Le dialogue interreligieux passe par le respect des différences





Chrétiens et musulmans peuvent s’entendre à condition de respecter leurs différences.
Un colloque, le deuxième du genre, a rassemblé pendant deux jours, cette semaine à Rome, le Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux et l’Institut Royal pour les Études Interreligieuses de Amman, en Jordanie.

 

La rencontre a porté sur les valeurs partagées et sur l’importance de l’éducation dans ce domaine. Le communiqué conjoint, publié à l’issue de la rencontre, souligne que le dialogue authentique passe par le respect des différences.

 

Chrétiens et musulmans partagent des valeurs de base, comme le caractère sacré de la vie humaine, de sa dignité, des droits fondamentaux et inaliénables qui en découlent. Il y a aussi valeurs qui caractérisent chaque communauté. Il est essentiel de faire ressortir les concordances et de repérer les différences. Ceci est particulièrement urgent en matière d’éducation : il faudrait veiller à ne pas créer des antagonismes ou des conflits mais au contraire aider les jeunes à s’enraciner dans leur identité religieuse tout en s’ouvrant aux autres identités. Les écoles et les universités, privées et publiques, constituent des espaces privilégiés, où peuvent se nouer des liens amicaux forts et permanents.

 

Le communiqué encourage le maintien et le développement des lieux où les enfants et les jeunes chrétiens et musulmans puissent étudier ensemble, côte à côte. Les deux parties sont convenues de se retrouver dans deux ans.

 

 

 

 

 

Catholiques et anglicans renouent le dialogue
 

 



La Commission internationale anglicane-catholique a entamé sa troisième phase de dialogue. Une rencontre se déroule jusqu’au 27 mai au monastère œcuménique de Bose, dans le Piémont.
Cette rencontre des 18 membres de cette commission internationale est consacrée à l’étude de questions fondamentales concernant "l’Eglise comme communion, locale et universelle" et la manière dont, dans la communion, "l’Eglise locale et universelle parvient à trouver le bon enseignement éthique".

 

Le dialogue entre anglicans et catholiques a été officiellement lancé en 1966 par Paul VI et l’archevêque de Canterbury Michael Ramsey. La réunion de Bose intervient un peu plus d’un an après la rencontre entre l’archevêque de Canterbury Rowan Williams et Benoît XVI, le 21 novembre 2009 au Vatican. Les deux hommes avaient alors officiellement confié à cette commission le soin de préparer cette nouvelle phase de dialogue, afin de permettre aux catholiques et aux anglicans de poursuivre et consolider leurs rapports œcuméniques.
Leurs rapports ont été récemment marqués par la visite de Benoît XVI à Londres, en septembre 2010.

 
 

Ben BOMPUKU / Radio Vatican.

 

 

Commenter cet article