Politique : UDPS. Pour le meeting du 24 avril 2011: Ou le stade Tata Raphaël, ou rien ?

Publié le par nsango04.over-blog.com

Lorsqu’on parle d’une opposition « sosa mambu », c’est avec raison. Cette opposition congolaise n’a aucun programme. Elle veut tout faire par défi sinon par comparaisons enfantines. Malheureusement, au-delà du fait que comparaison n’est pas raison, l’opposition ne fait que des comparaisons malheureuses.

 

Une vue du stade Tata Raphaël. Photo L'Avenir

 

La signature de la Charte de la MP est une occasion pour l’opposition de remettre en cause une lettre du ministre des la Jeunesse et des Sports interdisant toute activité au stade Tata Raphaël pour cause de travaux. Lettre écrite hors du temps pendant que le projet de l’Udps de tenir un meeting n’était pas conçu. Le raisonnement qui est développé est étonnant. Puisque la MP a organisé sa rencontre au vélodrome de Kintambo, il faut également que l’Udps organise son meeting au stade Tata Raphaël à Kalamu. On donne l’impression que l’on interdirait par principe la tenue du meeting de l’UDPS. C’est le sens de la comparaison à laquelle on s’adonne sans aller jusqu’au bout de la logique. Le bout de la logique serait que l’UDPS s’informe pour savoir comme la MP s’organise pour obtenir un stade ou une salle pour ses réunions. L’UDPS devrait également savoir les conditions pour occuper un espace qui appartient à autrui ou à l’Etat. Les Eglises paient pour occuper un stade. Pourquoi pas les partis politiques ?

 

Pour revenir à la comparaison, si les deux activités, celle de la MP et celle de l’UDPS étaient organisées au même endroit qu’on dit fermé pour travaux, on comprendrait l’inquiétude de l’opposition. Le vélodrome de Kintambo n’est pas fermé justement. En plus, il ne s’agit pas de savoir qu’il n’est pas fermé, il faut prendre contact avec ses gestionnaires pour savoir si le jour voulu à l’heure demandée le stade vélodrome ne sera pas occupé. C’est la même situation avec le stade Tata Raphaël. L’UDPS devrait en toute logique prendre contact avec le gestionnaire de ce stade avant d’y programmer une manifestation. Ce n’est pas compliqué. Lorsque la MP prend contact avec le gestionnaire du vélodrome et évite la possibilité de bras de fer avec les militants qui pourraient s’énerver parce que le stade serait fermé, personne n’a besoin de prendre des dispositions sécuritaires particulières.

 

Dans le cas de l’UDPS dont tout le monde veut se faire avocat pour le besoin de la cause, il est question d’un meeting dans un stade fermé pour travaux. L’UDPS l’aurait su s’il avait réellement pris contact. Il aurait sollicité un autre endroit. Sachant cela, le leader de l’UDPS a introduit la donne bras de fer en disant « qu’on le veuille ou non » il tiendra son meeting au stade Tata Raphaël. Devant cette germe de conflit, l’autorité publique doit-elle restée bras croisés ou prendre des dispositions pour prévenir le débordement presque certain ? Apparemment, ce qui intéresse l’opposition, ce n’est pas que ce meeting se tienne, mais qu’il n’ait pas lieu afin de crier sur les toits que le pouvoir empêcherait l’opposition de se réunir. L’opposition est plus préoccupée à cultiver le syndrome de martyr qu’à mener des actions politiques dont elle a besoin. Cette stratégie est connue. Elle risque de ne pas avoir des effets. Mentir, chercher des subterfuges, c’est la pratique des antivaleurs.

 

L’opposition ne recule pas devant les fausses rumeurs. On fait croire que les catholiques fêteraient pâques au stade Tata Raphaël. De sources catholiques on apprend que la messe de pâques sera célébrée au Stade des Martyrs. Pour quelles raisons l’opposition tient-elle à ce stade fermé ? Si l’objectif de l’UDPS est de tester l’intransigeance des pouvoirs publics, il va de soi qu’il trouvera la police sur son chemin. Si par contre, le parti de Etienne Tshisekedi veut un meeting et sollicite le Stade des Martyrs ou le vélodrome, il va de soi qu’il ne trouvera aucun obstacle sur son chemin. On ne défie pas l’Etat. A-t-on besoin d’empêcher l’opposition de se réunir au stade alors qu’elle peut se réunir n’importe où ? Sortons de cette politique-spectacle.

 

 

L’Avenir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jfmulowayi 21/04/2011 11:41


Kinshasa: toutes les manifestations politiques du 24 avril auront lieu
publié il y a 1 heure, 50 minutes, sous Actualité, Kinshasa, La Une, Politique.

– Adolphe Muzito, Premier ministre de la RDC
– Adolphe Muzito, Premier ministre de la RDC« Toutes les activités prévues en marge de la journée du 24 avril seront sécurisées afin de permettre à chacun de jouir de ses droits démocratiques ».
C’est ce qu’a déclaré l’Inspecteur Général de la Police nationale congolaise, ad intérim, Charles Bisengimana, mercredi 20 avril, à l’issue de la réunion de sécurité que le Premier ministre Adolphe
Muzito a présidée à la Primature.
Plusieurs manifestations politiques sont prévues le 24 avril 2011 à Kinshasa. Cette date est significative dans l’histoire politique de la RDC. Dans un discours prononcé le 24 avril 1990, le
président Mobutu a rétabli le multipartisme après 25 ans de parti unique.

Le Premier ministre Adolphe Muzito a réuni ses collaborateurs et des experts chargés du maintien de la sécurité et de l’ordre public pour prendre des mesures afin d’assurer la sécurité des
personnes lors des meetings et autres activités politiques prévues dimanche à Kinshasa.

Puisque la plupart de ces manifestations se tiendront dans des installations sportives, le ministre des Sports a aussi pris part à la rencontre.

«Les différentes activités prévues le 24 avril 2011 se dérouleront dans les installations sportives en toute sécurité en vue de permettre à chaque citoyen de jouir de ses droits », a déclaré Claude
Nyamugabo.

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) d’Etienne Tshisekedi et d’autres partis politiques ont prévu des rassemblements politiques ce jour là.

Source: Radio Okapi


jfmulowayi 21/04/2011 11:38


Magnifique article! Mais malheureusement et ce contrairement aux declarations intempestives du porte parole du gouvernement (Lamber Mende), l'Etat vient de realiser que le bon sens, celui qui a
manqué lors de la redaction de cet article, lui oblige de liberaliser l'expression des opinions contraites aux tiennent. Bravo au leader de l'UDPS et au peuple congolais qui, une fois de plus,
viennent d'obtenir une victoire sans conteste sur la pensée unique. L'auteur de cet article doit également se feliciter de cette victoire qui rentre dans la droite ligne des acquis du peuple
souverain dont il fait partie. Cher frere, l'Etat n'est pas l'affaire d'un groupe, il ne peut etre emprisonné et reduit a la dimension de la pensée d'un seul individu, fut il l'autorité moral d'un
mouvement politique voulu comme Parti Etat.


jsk@yahoo.fr 13/04/2011 22:55


Vas te faire voir Kabila Rwandais que tu est tu finira comme Gbagbo et sa femme arrêté sur le lit en single


SYLVAIN MBIKAYI 12/04/2011 20:04


Ton raisonnament n'est pas correcte. Donc, tu penses très mal comme une fillette mon cher!!! A qui appartient ce stade? Les stades de l'Etat sont - elles aménagés? Pourquoi celle de l'Eglise
Catholique et cette décision est venue après la déclaration de l'UDPS de tenir son meeting au stade. Ecoutes toi qui pense comme un malade : jusqu'à aujourd'hui qu'est ce qui est fait pour ce
stade?
Tu penses médiocrement.