Politique : Le rêve d'Etienne Tshisekedi pour la RDC.

Publié le par nsango04.over-blog.com

Etienne Tshisekedi s’est saisi du rituel traditionnel des vœux de Nouvel An pour constater que les 50 premières années de notre indépendance ont été un vrai gâchis. La source du mal, à son avis, est à chercher dans l’égoïsme des gouvernants, plus soucieux de leur confort personnel que du bien-être du grand nombre.

  

  De son point de vue, 2011 devrait sonner l’heure du changement, à la condition que la vérité des urnes ne soit pas galvaudée. Il en appelle ainsi à la prise de conscience  collective pour l’émergence d’un nouveau leadership capable de prendre en mains le destin de la Nation. Un Congo plus beau, stable, prospère, uni, pacifié pour demain : tel est le rêve d’Etienne Tshisekedi.

Ci-dessous, l’intégralité de son message RDC : 50 ans de gâchis

  

 L’avènement de cette année nouvelle m’offre une fois de plus l’opportunité de m’acquitter de mon devoir patriotique de vous adresser le présent message de vœux, un message de compassion, de solidarité et d’espoir.

 
 L’année 2010 qui s’est achevée a été pour notre peuple une année jubilaire car coïncidant avec le 50ème  anniversaire de l’accession de notre pays à I’indépendance.
 Ce fut pour nous tous une occasion de dresser un bilan au regard des engagements pris librement le 30 juin  1960 devant l’humanité toute entière, à savoir : prendre le plus bel élan dans la paix, bâtir un pays plus beau qu’avant, assurer la grandeur de notre pays et léguer la liberté à la postérité.

 


 Il ressort de ce bilan que les 50 ans d’indépendance auront été un véritable gâchis marqué par la destruction progressive de 1’Etat, le délabrement du tissu social, la dépravation des moeurs, la présence des antivaleurs, les violences de toutes sortes accompagnées de violations massives des droits humains et la misère généralisée de notre population.

  
 Quoique nous sommes tous à des degrés divers acteurs de ce sombre tableau, les premiers responsables sont ces gouvernants qui n’ont aucune considération pour l’homme et la femme congolaise ni aucun respect de I’intérêt général mais dont la priorité consiste en l’enrichissement personnel effréné et la confiscation du pouvoir par tous les moyens.

Très chers compatriotes,

 


 Le mal ainsi identifié, il est de notre obligation à tous de le combattre à la racine afin de l’éradiquer. Conscients des dangers qui guettent notre pays et I’avenir de notre peuple, nous n’avons d’autre choix que de prendre nos responsabilités en nous unissant et nous mobilisant afin de construire ensemble un Congo plus beau, plus stable et plus prospère qu’aujourd’hui.

  


 L’année 2011 est une année ô combien décisive pour l’avenir de notre pays. En effet, c’est l’année au cours de laquelle nous serons appelés à prouver notre maturité en nous dotant librement de dirigeants capables, honnêtes, consciencieux, respectueux des droits humains et soucieux du bien-être de nos populations. C’est de cette manière seulement que nous pourrons établir des institutions fortes et solides capables d’instaurer la justice, de lutter contre la corruption, d’imprimer un développement socio-économique au service réel du peuple congolais et de contribuer efficacement à la stabilisation de notre sous-région des Grands Lacs.


 En conséquence, nous en appelons à l’organisation d’élections réellement libres, inclusives, démocratiques et transparentes, seules à même d’épargner à notre pays des conflits post-électoraux comme ceux qui ont endeuillé nos populations depuis 2006.
 Nous dénonçons ouvertement les prémices de tricherie de la CEI de triste mémoire consistant à supprimer sans raison valable des centaines de bureaux d’enrôlement dans les provinces acquises au changement ainsi que les manoeuvres dilatoires du pouvoir retardant la mise en place de la CENI c1ui, selon l’article 211 que la constitution, est I’institution d’appui à la Démocratie chargée de I’organisation du processus électoral, notamment de l’enrôlement des électeurs, de la tenue du fichier électoral, des opérations de vote et de dépouillement.


 Pour l’intérêt supérieur de la Nation et au regard des expériences malheureuses faisant l’actualité sur notre continent et dont nous sommes témoins, nous souhaitons et recommandons vivement la présence de toutes les forces politiques représentatives, dont notre parti l’UDPS, au sein de cette Commission.

Très chers compatriotes,


 Face aux défis se présentant à I’horizon et aux importantes échéances à venir, nous saisissons cette occasion pour vous adresser nos encouragements à persévérer dans I’espérance d’un avenir meilleur, à cultiver la paix et l’amour du prochain et lançons un appel à la prise de conscience collective pour sauver notre pays.


 Ayant levé l’option irréversible de la participation de I’UDPS aux élections à tous les niveaux, nous nous engageons à mobiliser et conscientiser le peuple congolais dans la défense de tous ses droits à un processus électoral sérieux et crédible.


 Soucieux de l’unité nationale, de l’intégrité de notre territoire et du progrès de notre peuple, nous lançons un vibrant appel à tout le peuple congolais à participer à l’effort de récupération de notre dignité, de notre patrimoine et de notre paix.


 C’est seulement avec une réelle volonté politique de réconciliation nationale et de rectification du leadership dans notre pays que la paix, la sécurité et les relations de bon voisinage prendront corps dans notre sous-région, pour l’intérêt commun de nos populations.


 Bonne et heureuse Année 2011 et que DIEU bénisse la République Démocratique du Congo, notre pays.

 

Etienne Tshisekedi Wa Mulumba
Président

 

Le Phare

Commenter cet article