Politique : L'intolérance politique dans la majorité présidentielle.

Publié le par nsango04.over-blog.com

Intolérance politique dans la majorité présidentielle: Koyagialo appelle à la dé-dramatisation.

 

 
 – Louis Koyagialo, secrétaire exécutif adjoint de l'alliance de la majorité présidentielle. Photo nyota.net Louis Koyagialo, secrétaire exécutif adjoint de l’alliance de la majorité présidentielle. Photo nyota.net.

 

 

Les partisans du gouverneur Moïse Katumbi ont entrepris une expédition punitive en début de semaine contre les installations de l’ancien ministre des Affaires sociales, Jean Claude Muyambo, tous deux de la Majorité présidentielle (MP).  Après le Bandundu où la situation était tendue entre les pro Olivier Kamitatu et les partisans de Tryphon Kin Kiey Mulumba, et le Kasaï-Oriental où des conflits sont signalés entre le CCU de Lambert Mende et le MSDD de Christophe Lutundula, l’intolérance politique s’installe au sein de la famille politique présidentielle, affirment des observateurs.

Tout en reconnaissant l’existence de ces problèmes, le secrétaire intérimaire de la MP Louis Koyagialo estime qu’il y a lieu de ne pas dramatiser outre mesure la situation. L’essentiel, déclare-t-il, c’est «la fédération autour de Joseph Kabila».

«Or, ce qui s’exprime à travers ces actes que vous considérez comme intolérance, ne l’est pas par rapport à notre leader», explique-t-il.

 

Koyagialo déplore néanmoins les différents incidents enregistrés entre protagonistes de la Majorité présidentielle et indique que le «Comité de suivi va faire son travail» et «chercher une passerelle de cohabitation pacifique entre les protagonistes».

 

«Lorsqu’on veut conquérir le pouvoir, il faut s’attendre à ce qu’il y ait des conflits. Mais l’essentiel est que lorsqu’on est dans une même famille politique, il y a des règles de jeu qu’il faut observer, et nous allons faire observer les règles de jeu pour le règlement des différents au sein de la famille politique», a-t-il promis.

 

 

Radio Okapi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article