Politique : CEI. Risque de suspension du processus de révision du fichier électoral à Kasongo dans le Maniema.

Publié le par nsango04.over-blog.com

 

Révision du fichier éléctoral, centre de CEI à l'institut Mabeki

Révision du fichier éléctoral, centre de CEI à l’institut Mabeki

 

Dans le territoire de Kasongo, à 230 kilomètres de Kindu, dans le sud de la province de Maniema, 135 des 152 présidents des centres de la CEI, Commission Electorale Indépendante, n’ont pas été payés mercredi dernier alors que 17 d’entre eux l’étaient. Mécontents, ils ont menacé de suspendre les opérations de la révision du fichier électoral. Pour manifester leur mécontentement, ces agents ont organisé un sit in mercredi devant le bureau de liaison de la CEI Kasongo, empêchant ainsi l’agent payeur de Soficom d’accéder à l’enceinte de l’office pour servir les 17 prévus.

 

Selon Akida, du centre Muhindi, dans le secteur Mamba-Kasenga, c’est à la suite des pourparlers et d’une intervention de la Police nationale congolaise que la paie des 17 a pu avoir lieu.

 

Mais les 135 présidents non servis ont lancé un ultimatum de 48 heures au terme duquel, s’ils n’étaient pas payés à leur tour, ils suspendraient toutes les activités liées à la révision du fichier électoral sur l’ensemble du territoire de Kasongo.Ils sont néanmoins repartis dans leurs centres respectifs ce vendredi matin.

 

Interrogé, un responsable local de la CEI, Dimoke Thambwe a dit regretter l’acte posé par ces agents parce que, d’après lui, ils avaient déjà été prévenus que 17 d’entre eux seulement seraient payés mercredi dernier, et que les autres le seraient samedi 29 janvier, le territoire de Kasongo étant vaste.

 

A cause de l’incident de mercredi, l’agent payeur de Soficom a raté son vol le jour même. C’est seulement le lendemain qu’il a pu quitter Kasongo pour Kindu, par moto.

Commenter cet article