Elections 2011 : L'ASADHO contre le désaccouplement de la présidentielles des législatives.

Publié le par nsango04.over-blog.com

 
 
  Pasteur Daniel Ngoyi Mulunda, le Président de la CENI. Photo Le panafricain. 
 

L’Association africaine des droits de l’homme (Asadho dénonce avec force le désaccouplement de l’élection présidentielle des législatives. Cette ONG congolaise estime que cette initiative que se propose la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), contient des germes des conflits. Le président élu aurait du mal à travailler avec un gouvernement non issu de la majorité législative, a estimé, vendredi 18 mars, le vice-président de l’Asadho, Georges Kapiamba. 

 

Dans un communiqué de presse, l’Asadho a exprimé son inquiétude à la suite de la diffusion, dans les médias étrangers, de l’information relative à la séparation de deux scrutins.  

La Ceni n’a pas totalement contesté cette version des faits. Et son a reconnu qu’il y a une initiative qui tendrait à évaluer le processus afin de déterminer le nouveau calendrier électoral, a expliqué le vice-président de l’Asadho. 

 

Georges Kapiamba a poursuivi: 

«Ce que nous craignons est que la constitution ne puisse pas être respectée en ce qui concerne l’organisation des élections. Pour nous, ça tient beaucoup en ce qui concerne les droits des citoyens. En renvoyant les élections législatives, nous craignons aussi que cela ne soit pas oublié comme c’est le cas avec les élections locales.»     

Tous les efforts de Radio Okapi pour faire réagir les membres du bureau de la Ceni se sont avérés vains. Néanmoins, leurs collaborateurs ont laissé entendre que cette commission ne s’exprimerait qu’après la réunion du bureau avec les experts, prévue à Lubumbashi au cours de la semaine 28 mars.

 

 

Commenter cet article