Eglise : Un plan stratégique pour le rôle des conférences Episcopales pour la réconciliation, la justice et la paix.

Publié le par nsango04.over-blog.com

 

Mgr Philippe RanaivomananaLa rencontre des secrétaires généraux des conférences épiscopales nationales et régionales d’Afrique s’est clôturée le samedi 19 mars au Centre d’accueil Caritas de Kinshasa. Mgr Philippe Ranaivomanana, évêque d’Antirabe, secrétaire général de la Conférence épiscopale de Madagascar, a présidé la messe de clôture.

 

Auparavant, monsieur l’abbé François-Xavier Damiba, secrétaire général du Symposium des Conférences Episcopales d’Afrique et Madagascar (SCEAM), a prononcé le discours de clôture des travaux après le mot de remerciement de monsieur l’abbé Léonard Santedi, secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO).

 

La rencontre de Kinshasa a été organisée par le SCEAM avec la collaboration de la CENCO. Une quarantaine de secrétaires généraux ont adopté un plan stratégique pour la mise en œuvre des résolutions de la deuxième Assemblée pour l’Afrique du Synode des évêques, qui avait porté sur le thème de la mission de l’Eglise d’Afrique en faveur de la réconciliation, la justice et la paix.

 

Les travaux de Kinshasa ont aussi abouti à l’élaboration d’un plan stratégique pour la communication entre Conférences épiscopales d’Afrique. Les participants ont en outre insisté sur la formation des laïcs en vue de l’appropriation des thèmes vitaux de la justice, la paix et la réconciliation. Les secrétaires généraux souhaitent ainsi la présence de l’Eglise aussi bien dans les communautés ecclésiales de base que dans les instances de décision du continent, où se décide le sort de tous.

 

Les secrétaires généraux ont eu l’occasion ainsi de prier ensemble, d’échanger les expériences et de mieux se connaître pour mieux s’engager en synergie. Leur rôle sera désormais plus déterminant dans la mise en pratique de la vision de l’Eglise dans la vie des hommes et des femmes du continent

 

 

 

CENCO

 

 

 

 

 

 

La CENCO sensibilise aux enjeux électoraux et de gouvernance

 

 

 

 – Au centre le Cardinal Laurant Monsengwo Pasinya et les éveques du Congo à Kinshasa lors de la premiére célébration du cardinal devant les fidèles catholique. Radio Okapi / Photo John Bompengo Au centre le Cardinal Laurant Monsengwo Pasinya et les éveques du Congo à Kinshasa lors de la premiére célébration du cardinal devant les fidèles catholique. Radio Okapi / Photo John Bompengo

 

 

 

Près d’une cinquantaine de diocèses de l’Eglise catholique de la RD Congo ont délégué leurs représentants à une session de formation et d’information ouverte lundi 21 mars à Kinshasa, au centre Theresiam sur les enjeux électoraux et les questions majeures de gouvernance. Initiative de la Conférence nationale épiscopale du Congo (CENCO), cette session s’inscrit dans la droite ligne des options levées par les évêques catholiques du pays. Notamment, celle d’accompagner le peuple congolais pendant tout le processus électoral.

 

Des questions liées au civisme fiscal et à la lutte contre la corruption y seront également débattues.

 

Les participants sont en fait les délégués des Commissions diocésaines  Justice et Paix.

Les noyaux diocésains de la «Dynamique Femme pour la paix», une structure des femmes impliquées dans le processus de paix et des élections, y prennent aussi part.

 

Présent à l’ouverture des travaux, le vice-président de la Commission électorale nationale indépendante, CENI, Jacques Ndjoli, a pour sa part estimé que pour mettre fin aux problèmes de légitimité qui ont persisté pendant 50 ans, la RDC a intérêt à œuvrer  pour organiser des élections crédibles.

 

 

Radio Okapi

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article