Crash ce lundi à l'aéroport international de N'djili.

Publié le par nsango04.over-blog.com

 

 

 

 

 

«C’est une perte énorme pour la Monusco et pour toutes les Nations Unies», a déclaré mardi 5 avril le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en RDC, Roger Meece lors d’une visite sur le site où s’est écrasé, lundi après-midi, un avion de la mission onusienne, à l’aéroport international de N’djili, à Kinshasa. Roger Meece a pu faire le constat d’un aéronef complètement disloqué en plusieurs morceaux et éparpillés à plusieurs endroits sur et autour de la piste de l’aérodrome.

 

Il s’est dit choqué par ce décor et a exprimé toute la compassion de la Monusco aux familles des victimes A une question des journalistes conviés à cette visite, Roger Meece a fait état de la fiabilité des avions de la Monusco.

 

« Ce crash est le premier qu’enregistre la flotte aérienne de cette organisation onusienne en RDC depuis plus de dix ans, » a-t-il précisé.

 

«Mais, c’est un crash de trop», a-t-il regretté. Quant aux causes de l’accident, les enquêtes sont toujours en cours, et l’identification des victimes se poursuit. En provenance de Kisangani, l’appareil CRJ-100, s’est écrasé à l’atterrissage sur la piste de l’aéroport international de N’djili. Trente trois personnes ont péri dans cet accident. Seule une personne a survécu et est admise aux soins.

 

Le crash a eu lieu peu avant l’atterrissage alors que le temps était orageux sur la ville de Kinshasa. Copyright Radio Okapi

 

 

 

un avion de la Monusco s’écrase à l’aéroport international de N’djili, trente trois morts et un survivant

 

 

 – Aéroport de Ndjili 

Une vue de l'aérogare de l'aéroport de Ndjili . Photo Radio Okapi.

 

 

Un avion de la Mission de l’ONU pour la stabilisation de la RDC (Monusco) en provenance de Kisangani, Province orientale s’est écrasé, lundi 4 avril à l’atterrissage, à l’aéroport international de Ndjili à Kinshasa à 15 heures (locales). Bilan du drame: trente trois morts et un survivant, selon le porte-parole de la Monusco, Madnodje Mounoubai.

 

« La boîte noire a été retrouvée et elle est mise à la disposition des autorités de l’aviation civile congolaise, » a indiqué Madnodje Mounoubai.

Selon lui, la cause de cet accident sera connu à l’issue du travail que mènent déjà les enquêteurs sur terrain.

 

« Pour le  moment,  nous  n’avons  encore  aucun  rapport, » a-t-il souligné lundi dans la soirée.

« Dès  demain  matin,  c’est- à -dire  mardi 5 avril , la  Monusco va mettre en place un centre de communication où ceux qui ont besoin d’informations  peuvent appeler…Nous allons leur  donner le numéro, ils  pourront appeler, » a annoncé Manodje Mounoubai.

« L’avion s’est écrasé à 15 heures de Kinshasa vers le bout de la piste de l’aéroport de N’djili du côté de la force aérienne, » avait constaté un reporter de Radio Okapi.

Des personnes qui se trouvaient à l’aéroport, dont les membres des familles des passagers, ont alors accouru vers le terminal de la Monusco. Pendant ce temps, les ambulances s’activaient à retirer les corps dans les débris de l’avion, selon la même source.

 

L’accident est survenu alors qu’il pleuvait à Kinshasa.

 

« Des équipes médicales de secours ont été dépêchées immédiatement sur les lieux. Une équipe d’urgence a été mise sur pied pour recueillir de plus amples informations qui  seront communiquées ultérieurement, » a annoncé le bureau du porte-parole de la Monusco dans un communiqué publié lundi en début de soirée.

 

 

 
 

 

 

 – Au centre, le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en RDC, Roger Meece entouré de ses collaborateurs et de quelques journalistes ce 5/4/2011 à l’aéroport international de Ndjili lors de la visite du lieu où s’est produit le crash d’un avion de la Monusco. Radio Okapi/Ph John Bompengo Au centre, le représentant spécial du Secrétaire Général de l’ONU en RDC, Roger Meece, entouré de ses collaborateurs ainsi que de quelques journalistes, ce mardi 5 avril 2011, à l’aéroport international de Ndjili, lors de la visite du lieu où s’est produit le crash d’un avion de la Monusco, hier lundi. Radio Okapi/Ph John Bompengo
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article